Retour en arrière pour comprendre pourquoi Karjakin a toutes ses chances

Le 11 Novembre à 19 heures le premier coup du match Carlsen-Karjakin sera joué, la grande majorité des observateurs voient une victoire facile de Carlsen ultra-favoris de la rencontre. Il est meilleur que Karjakin dans tous les secteurs de jeu (mis à part peut-être l’ouverture), possède un score positif dans leurs confrontations direct et semble pouvoir battre tout le monde dans toutes les cadences et sur tous les terrains ! Sur internet il vient d’afficher sa suprématie en écrasant la terreur du jeu online Hikaru Nakamura.
Cependant l’histoire nous a concocté bien des surprises dans ces matchs pour le titre de champion du Monde d’échecs. Un petit retour en arrière ne nous fera pas de mal !

alekhine

Alexander Alekhine

Nous sommes en 1927 à Buenos-Aires. Le champion du Monde cubain José Raul Capablanca domine alors de la tete et des épaules la planète échiquéenne depuis 6 ans. Il vient d’ailleurs de gagner le tournoi de New York avec 2.5 d’avance sur son futur adversaire le jeune joueur russe Alexander Alekhine. Avant ce match Capablanca menait lui aussi dans les confrontations directes : +5 −0 =7 . 32 Gambit dame plus tard à la surprise générale Alekhine (Alekhine écrit lui-même qu’il ne pensait pas pouvoir gagné) devient le quatrième champion du Monde de l’histoire avec 6 victoires 3 défaites et 25 nulles.

 

220px-max_euwe_1963

Max Euwe

8 ans plus tard Alekhine décide de jouer contre le néerlandais Max Euwe pour défendre son titre. Euwe a déjà perdu deux matchs contre Bogolubov et ne semble pas être une menace pour le champion du Monde russe. Après 7 parties Alekhine mène déjà 5-2, à ce moment là plus personne ne pense Euwe capable de gagner le match ! Finalement à la fin des 30 parties c’est bien le néerlandais qui prend la couronne mondial avec un score finale de 15.5-14.5 . Pour les puristes un petit lien vers la partie « décisive » du match la perle de Zandvoort http://www.chessgames.com/perl/chessgame?gid=1013180.

 

220px-mikhail_botvinnik_1962

Mikhail Botvinnik

Et que dire du match revanche Botvinnik-Tal en 1961 ? En 1960 alors âgé de 23 ans le magicien de Riga devenait le huitième champion du Monde d’échecs en balayant Mikhail Moiseyevich Botvinnik sur le score de 12.5 à 8.5. Le patriarche à alors 50 ans et il semble impossible qu’il reprenne le dessus sur le letton. Il va gagner le match 13 à 8 et reprendre sa couronne, cependant Mikail Tal avait des soucis de santé et les observateurs de l’époque ont noté que son niveau de jeu était plus faible que lors du match précédant. Botvinnik concèdera le titre à Tigran Petrossian et ne le récupérera plus !

 

220px-vladimir_kramnik_2005

Vladimir Kramnik

Enfin pour terminer parlons d’un match que j’avais pu suivre ! Le fameux Kasparov-Kramnik joué en 2000. Gary arrivait une nouvelle fois avec l’étiquette de grandissime favoris. Vladimir Kramnik avait perdu le match qui devait décider du prétendant contre Shirov, mais après une suite d’événements rocambolesque Kasparov choisissait finalement de défendre son titre face a un adversaire qu’il considérait plus favorable. De plus Gary venait de gagner les 10 derniers élites auxquels il avait participé, le scénario semblait écrit d’avance ! La défense berlinoise du challenger allait tenir bon tout le match et Kramnik l’emportait sans perdre la moindre partie 8.5 6.5 !

Pour revoir toutes les parties du match en notre compagnie vous retrouverez tous les liens et tous les horaires sur la page suivante : http://www.videosechecs.com/parties-match-carlsen-karjakin-analysees-youtube/

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*